Maison de Choiseul

La Maison de Choiseul est une famille noble d’extraction chevaleresque citée en 1060. Originaire de Champagne et de Lorraine, son berceau est le village de Choiseul en Bassigny (Haute-Marne).

Fondateur de la Maison de Choiseul, Renaud III de Choiseul (1195-1239), comte de Lanques et sire de Choiseul, épousa en 1182 Alix de Dreux, arrière-petite-fille du Roi de France Louis VI.

Sur l’origine de la Maison de Choiseul, Gustave Chaix d’Est-Ange écrit que deux hypothèses ont été soulevées : soit une branche cadette des comtes de Bassigny soit des comtes de Langres, mais qu’il n’y a pas, selon ses termes, de preuves rigoureuses

Le premier seigneur de Choiseul connu est Rainier de Choiseul, mort vers 1060 (ou 1100 ?) (Voir l’ascendance de Renaud III de Choiseul ; sous toute réserve : fils de Renaud II ; lui-même fils de Fou(l)ques II, † avant 1200 ; fils de Renaud/Renard/Raynard/Rainard Ier (dont un frère cadet, Rénier, semble la souche des seigneurs de Bourbonne) ; fils de Foulques Ier d’Aigremont, † vers 1140 ; neveu maternel de Roger de Choiseul par sa mère Adeline femme d’Olry d’Aigremont, Roger et Adeline étant les enfants de Rainier de Choiseul). Sa descendance a formé les branches de Lanques, de Clefmont, d’Aigremont, de Beaupré, de Daillecourt, de Francières, de Praslin, de Stainville, du Plessis, etc.

Le noyau premier des possessions des sires de Choiseul se trouve en Bassigny, à l’est de Chaumont : Choiseul, Aigremont et Bourbonne, Lanques, Meuse, Parnoy, Isches… Puis viendront par des mariages Daillecourt et Clefmont (au XVe siècle, par l’union de Raouline/Roline de Clefmont avec Gérard/Girard de Choiseul fils puîné de Guy Ier seigneur de Choiseul et Jeanne de Noyers de Joigny, évoqués ci-dessus et ci-dessous), ou Laferté-sur-Amance et Pressigny, encore Fouvent, vers le sud et le sud-est, ainsi qu’Ambonville au nord-ouest…

Au XXIe siècle, seule subsiste la branche des Choiseul-Praslin, après l’extinction au XXe siècle des Choiseul-Gouffier, des Choiseul-Daillecourt et des Choiseul-Beaupré.

La Maison de Choiseul compte parmi ses membres quatre maréchaux de France :

Charles de Choiseul-Praslin (1563-1626)

César de Choiseul du Plessis-Praslin (1598-1675)

Jacques Philippe de Choiseul-Stainville (1717-1789)

Claude, comte de Choiseul (1632-1711), marquis de Francières

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La Maison de Choiseul compte parmi ses membres plus de trente lieutenants-généraux ou maréchaux de camp :

Cinq évêques dont un cardinal :

Mgr Gilbert de Choiseul du Plessis Praslin (1613-1689), évêque de Comminges

Mgr Gabriel-Florent de Choiseul-Beaupré (1685-1767), évêque de Saint-Papoul et de Mende (1707-1774)

Le cardinal Antoine-Clériade de Choiseul-Beaupré (1707-1774)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Portrait d’Étienne François de Choiseul par Carle Van Loo

Portrait de César Gabriel de Choiseul-Praslin par Alexandre Roslin

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Antoine-César de Choiseul-Praslin (1756-1808).

Michel-Félix-Victor de Choiseul d’Aillecourt (1754-1796).

Marie-Gabriel-Florent-Auguste de Choiseul-Gouffier (1752-1817)

Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul (1760-1838)

Charles de Choiseul-Praslin (1805-1847).

Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul (1760-1838).

Horace de Choiseul-Praslin (1837-1915).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Alexandre Roslin, Béatrix de Choiseul-Stainville, duchesse de Gramont, vers 1774

Élisabeth Vigée Le Brun, marquis de Choiseul, 1775

Louise Honorine Crozat du Châtel (1737-1801), duchesse de Choiseul-Stainville

Carmontelle, La duchesse de Gramont, Mme de Stainville et le comte de Biron, vers 1762

François-Hubert Drouais, Le comte de Choiseul en élève modèle, 1751

François-Hubert Drouais, Le comte et le chevalier de Choiseul en Savoyards, 1758

Federico de Madrazo (photographie par Gaspard-Félix Tournachon), Fanny Sébastiani della Porta, duchesse de Praslin à 25 ans, 1855

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Fils de César Gabriel de Choiseul-Praslin (1712-1785) et d’Anne-Marie de Champagne (1712-1783), Renaud César, vicomte de Choiseul épousa le 30 janvier 1754 Guyonne Marguerite Philippine (26 décembre 1739 – 26 février 1806), fille de Guy Louis de Durfort (1714-1775), duc de Lorges et de Marie Butault de Marsan (1718-1788), dont il eut :

Les Choiseul se sont alliés aux :

Maison de Beauharnais

Famille de Beauvau

Maison de Beauvoir-Chastellux

Maison de Béthune

Famille de Champagne-La Suze

Maison de Clefmont

Maison de Clugny

Famille Crozat

Maison de Durfort

Maison d’Estampes

Famille de Ficquelmont

Maison de Goyon

Famille Grimaldi

Famille de Guénégaud

Famille Guigues de Moreton de Chabrillan

Maison d’Harcourt

Maison de La Croix de Castries

Maison de La Guiche

Famille O’Brien

Maison de Polignac

Famille de Rougé

Famille de Sérent

Maison de Talleyrand-Périgord

Famille de Sesmaisons

Famille Rouillé du Coudray

Famille de Bassompierre

Maison de Bauffremont

Famille Le Tonnelier de Breteuil

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Château d’Éguilly (XIIe siècle)

Château de Chassy (Montreuillon)

Château d’Amboise

Château de Chanteloup

Château de La Bourdaisière

Château de Montgoger

Château de Blandy-les-Tours

Château de Vaux-le-Vicomte

Château de Sainte-Suzanne

Château de Quintin

Château de Lorge

Hôtel de Choiseul-Praslin

Prieuré du Bourget

Château de Giry (Nièvre)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

D’azur, à la croix d’or, cantonnée de dix-huit billettes, cinq dans chaque canton du chef posées 2, 1 et 2, et quatre dans chaque canton de la pointe posées 2 et 2).

D’or au lion de sable, couronné, lampassé et armé de gueules.

Écartelé, au I et IV d’azur à la croix d’or, cantonnée de dix-huit billettes du même, cinq dans chaque canton du chef, ordonnées 2, 1 et 2, et quatre dans chaque canton de la pointe, ordonnées 2 et 2 (de Choiseul) ; au II et III, de gueules au lion couronné d’or.

Écartelé, au I et IV d’azur à la croix d’or, cantonnée de dix-huit billettes du même, cinq dans chaque canton du chef, ordonnées 2, 1 et 2, et quatre dans chaque canton de la pointe, ordonnées 2 et 2 (de Choiseul) ; au II et III, de gueules au lion d’or (Aigremont), sur le tout parti d’argent à la fasce de gueules (de Béthune) et d’argent au lion de sable.

Écartelé, au I de gueules au lion d’or armé et lampassé d’azur (Aigremont), au II fascé d’or et de sable de six pièces (du Plessis), au III d’argent à la fasce de gueules (Béthune), au IVe d’or au lion de sable, un écusson d’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux brochant sur le tout (Choiseul).

Écartelé, au I de gueules au lion d’or armé et lampassé d’azur (Aigremont), au II fascé d’or et de sable de six pièces (du Plessis), au III d’argent à la fasce de gueules (Béthune), au IVe d’or au lion de sable, un écusson d’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux brochant sur le tout (Choiseul).

D’azur, à la « croix billetée » d’or.

D’azur, à la « croix billetée » d’or.

Écartelé, aux 1 et 4, d’azur à la « croix billettée » d’or ; aux 2 et 3 de gueules au lion couronné d’or qui est Aigremont.

D’azur, à la croix d’or, cantonnée de vingt billettes du même, cinq dans chaque canton, 2, 1 et 2, et ch. en cœur d’une croix ancrée de gueules qui est de Stainville.

D’azur, à la croix « billetée » d’or.

D’azur, à la croix « billetée » d’or.

D’azur à la croix d’or, cantonnée en chef à dextre et à sénestre de cinq billettes en sautoir et en pointe à dextre et à sénestre de quatre billettes deux et deux le tout d’or, ombré de gueules : franc quartier des comtes officiers de Notre Maison.

D’azur à la croix d’or cantonnée de vingt belettes du même, cinq dans chaque canton en sautoir : franc-quartier des barons tirés de l’armée brochant sur le tout.

D’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux.

D’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux.

D’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux ; sur le tout d’or à trois jumelles de sable (famille Gouffier).

D’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux.

Écartelé: aux 1 et 4, De gueules, à une marmotte d’argent (de Marmier) ; aux 2 et 3, de Choiseul.

Écartelé au premier des comtes officiers de notre maison ; au deuxième de gueules à la marmotte debout d’argent (de Marmier) ; au 3e de gueules à la roue d’argent ; au quatrième d’azur à la croix d’or cantonnée de vingt b[e]llettes (billettes) du même (de Choiseul) et chargée d’un écusson d’argent à la croix ancrée de gueules (Stainville).

Écartelé: au 1, de gueules, à une escarboucle de huit rais d’or, pommetés et fleuronnés du même (Ray); au 2, d’or, à la bande de gueules, chargée de trois fleurs-de-lis d’argent (du Châtelet); au 3, d’or, à la bande vivrée d’azur, (de La Baume Montrevel); au 4, d’azur, à la croix d’or cantonnée de vingt billettes du même (de Choiseul), la croix chargée en cœur d’un écusson d’or à la croix ancrée de gueules (Stainville). Sur le tout gueules, à une marmotte d’argent (de Marmier).

porte les « armes pleines » de la maison de Choiseul.

D’azur à la croix cantonnée au 1) et au 2) de cinq billettes ordonnées en sautoir, au 3) et 4) de quatre billettes ordonnées 2.2, le tout d’or, à l’écusson de gueules au créquier arraché d’argent brochant en cœur sur le tout.

Coupé : au 1) de sable aux deux léopards d’or passant l’un sur l’autre, au 2) d’azur à la croix d’or cantonnée de dix-huit billettes du même, cinq ordonnées en sautoir dans chaque canton du chef, quatre ordonnées 2 et 2 dans chaque canton de la pointe.

Écartelé aux 1 et 4 d’or à trois bandes de gueules et aux 2 et 3 d’azur à la croix d’or cantonnée de dix-huit billettes du même cinq dans chaque canton du chef et quatre dans chaque canton de la pointe.

Ce sont les armes de Guillaume de Saint Loup et Jeanne de Choiseul qui fondèrent le prieuré et firent construire le château. Ce blason et gravé dans une pierre de l’église couventuelle des Thons.

Sur les autres projets Wikimedia :

Kelme Outlet | Le Coq Sport Outlet

kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet valentino scarpe borse valentino valentino sale